Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Stéphanie

Bon nos 12 heures de bus se sont transformées en 22 heures. Travaux et pluie obligent, plus de route praticable pour le bus. Et cette fois notre vilain bus, sans clim, sans sièges qui s'allongent pour Cyril... Nous voilà donc arrêtés à attendre que les chauffeurs décident de ce qui doit être fait. Après 2 heures, ils décident qu'il est plus raisonnable de nous demander de descendre un peu à pied pour rejoindre un camion qui nous amènera au village le plus proche pour attendre.

Notre question est "comment le chauffeur va faire pour arriver à continuer sa route... On ne sait toujours pas, mais il est arrivé au petit matin, fatigué mais avec le bus et nos bagages.

Mais la bonne surprise c'est Tentena. Elle se trouve dans le centre de Sulawesi. Tentena qui maintenant a retrouvé son calme après des années de violences entre chrétiens et musulmans. Beaucoup de morts, de maisons brulées, d'enfants décapités, de bombes avant qu'en 2006 après l'intervention de l'armée et un traité de paix signé entre les deux camps la région retrouve son calme.

C'est une petite ville avec ses églises, un grand lac, des collines.

Les pauses... les idonésiens mangent toute la journée, alors c'est un moment important la pause.

Les pauses... les idonésiens mangent toute la journée, alors c'est un moment important la pause.

Donc ce sera repos, location d'un scooter pour aller se baigner dans le lac et profiter du coin pour manger du poisson, poisson du lac.

Sulawesi - Tentena / 3
Sulawesi - Tentena / 3
Sulawesi - Tentena / 3
Sulawesi - Tentena / 3
Sulawesi - Tentena / 3
Sulawesi - Tentena / 3
Sulawesi - Tentena / 3

Au dessus du lac on retrouve nos amis les cochons. Les cochons sont installés dans des boxes au dessus du lac, facile pour le nettoyage. Et puis cela profite à tout le monde, les poissons et puis nous ensuite dans nos assiettes.

Une pause tranquille avant de repartir à nouveau, en bus, pour une dizaine d'heures.

Sulawesi - Tentena / 3

Commenter cet article